Faire trois ou quatre semaines intenses avant ma semaine de récup ? Je me posais cette question il y a encore une semaine quand tous les voyants étaient au vert. Et comme souvent se sont les sensations de cette dernière semaine qui ont décidé de la suite pour moi. Lorsque le corps t’envoie certains signaux, il vaut mieux les écouter. C’est ce que j’ai fait en écourtant même une séance pour ne pas prendre pousser un corps qui demande du repos. Savoir dire stop au bon moment, c’est indispensable !

Enchaîner du volume pour voir comment le corps répond

La semaine passée avait à la fois été intense, chargée en volume et avec des sensations de feu à chaque entraînement. J’étais super enthousiaste à l’idée d’en entamer une nouvelle. Et si la séance de fractionné du mardi avait elle aussi été très positive, elle laissait déjà présager la suite. En elle même cette séance a tout pour plaire : même contenu que 2 semaines plus tôt, et plus d’un demi kilomètre heure gagné sans forcer plus. Net, sans bavure, belle grosse séance ! (voir le détail en cliquant ici sur mon compte Strava) Si ce n’est cet échauffement… Un cardio inhabituellement haut… Mais sur un jour ça peut arriver alors je ne m’en suis pas inquiété, la bonne séance prime largement sur les sensations de l’échauffement.

Des signaux qui ne trompent pas !

D’autant plus que le lendemain dans la piscine j’ai encore eu de très bonnes sensations, en en gardant un peu sous le pied sur la séance. 1h de footing le lendemain, pas grand chose à signaler. Le cardio est normal mais je sens qu’une heure c’est largement suffisant, qu’elle m’a entamé plus qu’elle ne le devrait…

La séance suivante à la piscine montrera à nouveau une “durée de vie” plus faible qu’à l’habitude. Certes j’ai poussé plus que prévu sur celle-là, ça n’aide pas… Mais arrivé au samedi matin, tout va devenir beaucoup plus clair ! 1h avec 30 à 40′ au seuil aérobie de planifié et un cardio qui, dès le footing, grimpe au niveau prévu pour la séance… Mes sensations pendant la section au seuil aérobie vont se confirmer… Soit c’est un gros jour sans, soit un signe à ne pas négliger de fatigue… Aucune énergie, je me bats pour tenir une allure qui était il y a une semaine me semblait très facile…

Place à la récupération pour viser le long terme !

Ce ne sont que des petits signaux. Signaux qu’on peut interpréter de différentes manières… Mais dans le doute, je prend toujours l’option du repos. En course à pied mieux vaut pas assez que trop. Quand on dépasse la limite on le paye cash. Alors que prendre quelques jours de repos n’a au final pas une grande incidence sur la forme. Et puis quand on a déjà quasiment trois semaines d’entraînement intéressant dans les jambes, la question ne se pose même pas, c’est le moment !

La récup s’ajuste aussi aux sensations !

Au final, c’est ça le plus important. On a beau créer ou utiliser un beau plan d’entraînement, on ne pourra jamais prédire comment ça va se passer chaque jour. Il faut donc savoir l’ajuster en cas de besoin ! J’en ai déjà parlé dans cette vidéo mais occasionnellement, en cas de doute, supprimer, reporter ou encore écourter une séance ne fera en tous cas pas de mal ! Évidemment, le mot occasionnellement est important. Si on se sent trop fatigué tous les quatre matins de son plan… C’est que celui-ci est trop intense pour ce que votre corps est capable d’accepter, dans ce cas, c’est tout le plan qu’il faut revoir ! Et il ne faut pas non plus confondre avec la fatigue normale, celle que l’on recherche car elle permet la surcompensation qui fait progresser !

1 COMMENT

  1. Coucou!

    Je suis de ceux qui prêchent que le corps sait ce qui est bon pour lui et que l’écouter est la meilleure chose à faire.
    En nutrition comme en sport je suis convaincue de ça et même si je me suis blessée souvent, je pense que ça aurait pu être pire si je m’étais entêtée. Le tout est justement de savoir être honnête et ne pas biaiser les interprétations de ces signaux dans le sens qui nous arrange.

    Beau témoignage, et 100% d’accord.

    Bon courage!

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here