Salut les Addict ! Ma saison est enfin lancée avec mon premier duathlon sprint ! Enfin parce qu’après mes courses très mitigées du mois de mai (que vous pouvez retrouver ici), j’avais vraiment envie de remettre un dossard. Et puis avec un total de km à vélo proche des 2000en combinant mai et juin, j’avais envie de voir où j’en étais en contexte de course. Ce duathlon de Saint-Lambert avait initialement plus pour objectif de me régler à tous les aspects techniques du duathlon… J’avais finalement vraiment les crocs et l’envie d’envoyer du gros !

Courir proche de la maison c’est le pied !

Avec un départ à 8h00 tapantes, il fallait se lever tôt mais la course étant à 9km de chez moi, c’était tout de même top. 9 km d’échauffement à vélo en moulinant dans la fraicheur matinale et sous une belle lumière de début de journée ! Arrivé sur place, je récupère mon dossard, colle les autocollant, me fait marquer mon numéro sur les épaules et… passe du temps en zone de transition ! Je veux faire les choses bien, éviter de me faire pénaliser pour une erreur bête et bien sûr ne pas oublier un élément primordial qui pourrait gâcher la course. Tout est en place, j’ai le temps de faire 3 km d’échauffement à pied sur le parcours de vélo + 200m-150m-100m à allure de course pour chauffer les jambes. Tous les voyants sont au vert, prêt pour mettre le feu à mon premier duathlon sprint !

Mon premier duathlon Sprint!

Duathlon Sprint partie 1 : 5km de course en gestion !

Le départ est donné sur une piste d’athlétisme. C’est un duathlon sprint donc ça part vite et évidemment mon réflexe sur une piste c’est d’aller vite aussi donc je suis derrière le premier… L’allure est de 3’05 après une centaine de mètres, je mets le frein à main quand je m’en rends compte et laisse passer les téméraires pour trouver mon rythme autour de 3’30/km. J’avais plutôt imaginé 3’35 mais les jambes et le souffle sont bons tant mieux, je continue comme ça ! La 2ème boucle est courue de la même manière, du rythme mais sans se mettre la misère pour avoir encore de quoi appuyer sur les pédales. Le 5 km sera bouclé en 17’36 sur ma Garmin en 6ème place. Je me verrais bien continuer à courir au final, je sens bien que j’ai largement mon record au 10km dans les jambes aujourd’hui ! Bref, j’entre dans la zone de transition ou il y a encore 300m à courir pour arriver à ma place, 300m que je cours très relâché.

Transition 1 : Impeccable ou presque !

Ah la transition… Là où le coureur que je suis commence à sentir la pression monter… Ça c’était bien passé à mon premier duathlon olympique en septembre dernier mais… c’est tout de même un moment de tension ! Et puis j’ai fait 2 séances de travail de la transition dans les 10 derniers jours donc je suis censé être rodé. Bien concentré je me répète les étapes dans la tête et tout se passe comme prévu. Attacher le casque, retirer les chaussures de course, les chaussettes, attraper le vélo et le pousser rapidement jusqu’à la sortie de la transition. Vient le moment de monter sur le vélo. Mon collègue devant le fait à l’arrêt… J’exécute mon Fly Mount de manière un peu approximative avec un écart d’1 m sur la gauche mais rien de problématique. Les pieds sont sur les pédales et je peux mettre les watts !!

Mon premier duathlon Sprint!

Duathlon Sprint partie 2 : 21km de vélo

Plusieurs virages débutent le parcours de vélo qui est composé de 6 boucles de 3,5km. Je reste sagement avec mes pieds à l’extérieur des chaussures le temps d’arriver dans une ligne droite. L’enfilage des chaussures se fait en mode robot. J’en ai fait une vingtaine le jeudi précédent, du coup le geste est connu et en moins de deux je suis en train de relancer l’allure. Et l’allure est bonne. J’y vais aux sensations, je n’ai aucune allure en tête et pas de capteur de puissance ni cardio. Et quand je regarde les allures moyennes après course, je me dis que la gestion a été plutôt très bonne.

Un premier tour pour se mettre dans le rythme à 36,5km/h… Le circuit est plein de virages (10 au total par tour !) mais le bitume est lisse, la route large et les virages bien arrondis… Donc avec une bonne maîtrise de la machine on ne perd vraiment pas grand chose et en plus c’est super fun à rouler ! Seul un virage est avec un angle très fermé et demande de freiner au final. Plus les tours passent et plus je connais les virages donc plus je suis à l’aise et plus je peux être agressif et gagner du temps.

Mon premier duathlon Sprint!

Côté vitesse : 37,5km/h dans le 2ème tour puis 38km/h dans le 3ème. Ça commence à sérieusement piquer mais c’est aussi le moment de tout donner alors je continue de pousser et termine le 4ème et 5ème tour à 38,5km/h. Sur le dernier je relâche à la moitié du circuit pour essayer de minimiser l’effet « jambes en béton » sur la course à pied. Je ne sais pas à quelle place je suis dans le classement car on est mélangé avec la course de triathlon sur le parcours vélo. En tous cas je n’ai pas le souvenir de m’être fait doubler donc je me dis que ça doit ps être trop mal…

Transition 2 : Ouille Ouille Ouille !

Mon moment tant redouté… Je me suis entraîné à cette T2 et maîtrise sans problème la descente de vélo à la volée… Mais avec mes grands pieds, mes chaussures de vélo tapent sévèrement le sol et j’ai manqué la chute à l’entraînement sur un de mes essais… Je décide sur le coup de jouer la sécurité et de descendre du vélo moins vite que ce que j’ai travaillé… Une seconde de perdu peut-être ? Ça n’aura aucun effet sur mon résultat alors qu’une chute… La triathlète devant moi s’est justement gaufrée en descendant de vélo… Plus facile de choisir l’option sécurité en voyant ça ! 😀 En tous cas tout va bien pour moi, même si les premières foulées à pousser le vélo sont dures, les jambes piquent fort ! Je pousse le vélo sur les 300m qui nous amènent au box, enfile mes chaussures assez rapidement malgré le cardio qui est au plus haut et c’est parti pour 2,5km de folie…

Duathlon Partie 3 : 2,5km de course en solo

Mon premier duathlon Sprint!

Je pars le plus vite que je peux avec mes jambes de vélo… Ça avance mais au final quand je regarde autour de moi… Que ce soit devant ou derrière, c’est le désert total… Aucun duathlète à l’horizon… Ni place à gagner ou à défendre, c’est un peu décevant mais je me dis que ce sera un bon entraînement alors je fonce ! Le passage en 3’35 au bout d’un kilomètre est super bon ! Pas du tout la même sensation qu’au début de course où ce rythme était relativement facile… là le cardio est au taquet. Mais au fond de moi je sens quand même qu’avec de l’adversité ça aurait pu aller plus vite. 3’34 au 2ème km et il ne reste déjà plus que 500m… J’accélère un peu mais encore une fois plus pour la forme qu’autre chose et coupe la ligne d’arrivée de mon premier duathlon sprint en 1h04’36 ! Avec les transitions où le chemin est long et le parcours de vélo très « tournant », ça sonne plutôt bien !

Et puis je vois les 3 premiers ensemble en train de se faire prendre en photo. Je ne suis pas étonné ils allaient déjà vraiment vite en course à pied donc je me dis qu’à vélo… Et Élodie arrive et m’annonce que je suis 4ème à 1’30 du vainqueur. Wahou ! Certes c’est la place du con mais ça veut dire que j’ai doublé 2 concurrents à vélo et ça c’est top ! Moi le coureur, je double à vélo, ça me fait ma journée ça ! 😀 Comme en plus les groupes d’âge sont récompensé, j’ai le droit à un podium et à la belle médaille de 2ème des 20-29 ans de cette étape de la Coupe du Québec !

Mon premier duathlon sprint c’est excellemment passé grâce à une super organisation et des bénévoles au top, merci à eux ! reste à continuer de travailler pour faire encore mieux sur les prochaines échéances… Et ça commence dès dimanche prochain avec Le championnat provincial québécois de Duathlon Olympique à Magog !

Mon premier duathlon Sprint!

11 COMMENTS

    • j’aimerais bien que ça devienne une habitude mais j’y crois pas trop ! 😛
      L’avantage c’est que dimanche je fais le championnat canadien de duathlon donc au moins pas de risque de podium ! LOL
    • Salut !
      La question n’était pas bête du tout c’est une des choses qui me faisaient peut !! 😀
      Seul moyen, compter tes tours… C’est ta responsabilité ! Il y a un tapis qui prend le passage de la puce à chaque tour donc si tu fais une erreur c’est disqualifié et c’est tout (ou un tour de trop mais là tu te disqualifies toi même ^^)
  1. Salut Niko,

    Quel récit, je n’en ai pas loupé une miette. Quand je vois tes allures et tes vitesses, je me dis juste que c’est de la folie.

    Bravo en tout cas, l’aventure commence bien, tout ce qu’il faut pour monter en puissance et en confiance

    • Exact ! Peut-être qu’avec un peu de confiance en plus j’aurais pu être plus agressif au premier run ? J’en doute quand même car déjà sortir 17’36 c’était gros… Mais qui sait ! 😀

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here