Salut les Addicts ! Lorsque l’on sort d’une compétition intense où l’on donne tout, il faut récupérer correctement pour repartir du bon pied ! Avec mon duathlon et ses 2h d’effort, mes runnings sont restées au placard en début de semaine. Et comme à mon habitude, je récupère tranquillement à vélo, sans forcer. Une semaine de récupération classique ? Pas tout à fait ! D’abord j’incorpore (enfin !) la natation à mon programme… Et ensuite, je teste un format de semaine de récupération un peu différent… Je vous explique tout ça ! 🙂

mon planning d'entraînement semaine 7
*Plus de détail sur mon compte Strava en cliquant ici !

Débuts en natation

Si musculairement, j’ai commencé la semaine vraiment fatigué, pas de soucis pour aller nager. J’en suis à mon 2ème cours seulement donc c’est la technique avant tout ! Musculairement, si le haut du corps est pas mal mis à contribution, les jambes sont tranquilles. Le coeur fonctionne pas mal aussi… J’essaye de poser le plus possible ma nage, mais ce sont les débuts donc le cardio s’emballe vite. En tous cas, en 2 séances je vois déjà de grosses améliorations par rapport au 0/20 en technique que j’avais en partant.

Évidemment je suis loin du niveau que je vise, aujourd’hui je me donne peut-être 4/20 ! Mais en 2 cours c’est déjà pas mal. Et puis, je suis hyper motivé car pour la 1ère fois je prends du plaisir à nager. J’écoute les conseils, je comprends, j’apprends, je suis concentré… et confiant sur le fait que dans un an je serai au niveau. Pour ça, je vais aller 2x par semaine minimum à la piscine, je m’y engage devant vous ! 🙂

Une semaine de récupération différente ? (7/52)

5 jours et ça repart !

L’avantage depuis que j’ai augmenté mon volume global d’entraînement, c’est que j’ai l’impression de récupérer plus vite. Mes semaines de récupération me semblent tellement vide avec les quelques petites sorties à rythme très cool… Du coup ça fait plusieurs fois que j’expérimente une récupération sur 5 jours au lieu des 7 que composent une semaine. Ma compétition était le samedi donc du dimanche au jeudi le programme a été très léger. Mais, dès vendredi je sentais déjà les jambes qui me démangeaient, qui avaient envie de pousser…

Alors si je ne mets pas de grosse séance d’intensité, je me permets de remettre un peu de volume. Sachant en plus que Jack Daniels a établi que la perte de forme était nulle si on coupait seulement 5 jours (voir graphique ci-dessous)… Je suis convaincu que cet ajustement aux cycles d’entraînement que j’évoque ici est profitable pour celui qui écoute ses sensations (si je sens encore de la fatigue, je ne remets pas de volume c’est clair !)

Un cycle de 3 semaines intenses à venir !

J’adore les compétitions et ces dernières semaines m’ont permis de vivre des émotions intenses… Mais j’adore aussi l’entraînement ! Les compétitions font progresser c’est sûr, elles permettent de prendre conscience de ses progrès, de passer des caps au niveau mental… Mais elles génèrent une fatigue handicapante. Phase de taper avant, phase de récupération après… C’est au moins 10 jours simplement pour une “grosse séance” … Un bon gros cycle d’entraînement sans compétition est plus productif pour progresser !

Ça tombe bien, l’objectif final de ma saison de duathlon est le 9 septembre… Ça me laisse donc… 4 semaines… Parfait pour faire un gros cycle de 3 semaines intenses + 1 semaine de récupération avant la compétition… J’espère bien finir cette saison en beauté sur mon terrain d’entraînement préféré qu’est le circuit Gilles Villeneuve ! 6ème l’an passé pour un premier duathlon… Cette fois va falloir aller chercher le podium ! 🙂

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here