Progresser, c’est bien, le faire dans une bonne ambiance, c’est encore mieux ! Surtout que la progression devient clairement plus difficile… Fini les secondes qui tombent à chaque entraînement. Fini cette sensation de surfer sur la vague de mes débuts en natation. Ce mois de janvier m’a mis en face de la réalité que je connais depuis des années en course. Tu ne vas pas t’entraîner pour battre tes records à chaque séance. Non, c’est sur le long terme que tu vois les progrès. Et bien là c’est pareil. Je suis entré dans cette phase de mon apprentissage de la natation où travailler les détails fera la différence… Dans les prochains mois !

Apparté : En vidéo à l’entraînement !

Petit aperçu de ma nage lors d’une récente séance d’entraînement avec Swim Smooth Montréal ! Je suis en plein milieu de l’écran, dans la deuxième ligne en partant du bas, en deuxième position, avec le casque bleu ! Et après vous avez l’occasion de voir ma non-musculature et mon bronzage hivernal pendant les 25″ de récupération que le coach nous avait gracieusement accordé sur ce set ! 😉

Nager mieux pour nager plus vite !

Et le travail des détails est passé au mois de janvier par une nouvelle séance d’analyse vidéo. Des images qui m’ont montré le travail qui reste à faire… C’est toujours étonnant de regarder sa technique et de voir les défauts… Et chez moi il y en a encore des gros et c’est une très bonne nouvelle ! Je ne vous dit pas que je suis content de voir certains fautes techniques majeures, car ce n’est pas beau à voir… Mais je dis par contre que je suis très content qu’il y en ai car ça veut dire par la même occasion, de gros axes d’amélioration !

Dans l’eau, chaque erreurs techniques coute des secondes… Donc chaque défaut que tu retrouves dans ta nage est une opportunité de gagner des secondes si tu réussis à le corriger ! Du coup, cette analyse vidéo m’a surmotivé et je ne pense plus qu’à ce qu’on s’y est dit avec mon coach ! Et je travaille les différents points dès que j’en ai la possibilité. Et le mieux dans tout ça ? C’est que j’arrive à sentir à certains moments que le geste s’améliorer… Et les chronos des longueurs en question sont en général instantanément meilleurs ! Seul problème, ça demande encore tellement de concentration que ça se reperd vite… Mais ce n’est qu’une question de temps, à force de travailler, ça va rentrer !

On fait tout ça dans la bonne humeur !! Pourtant c’est un 1000m chrono qui nous attendait à ce moment… 😀

Un développement de l’endurance qui suit son cours

Évidemment quand tu essayes de changer ta nage, d’incorporer quelque chose de nouveau… L’effet sur les séances d’endurance peut être déprimant. En effet, pendant la majeure partie du mois de Janvier, j’ai plutôt galèré pour me maintenir au niveau des chronos que je faisais fin Décembre… Mais travailler la technique reste la priorité. Les chronos en endurance n’ont que peu d’importance à court terme !
Surtout que fin Janvier, après quelques semaines vraiment difficiles, j’ai ressenti du mieux. Pas de réelle progression chronométrique mais un feeling bien meilleur. Reste à voir ce que Février me réserve mais j’ai la sensation que les chrono pourrait reprendre assez vite leur marche en avant… Ce qui m’éclate vraiment !! Je viens seulement de passer mes 6 mois de natation et je prend un plaisir de fou à progresser dans ce sport !

2 COMMENTS

  1. merci pour ton professionnalisme, très intéressante ,pour des néofites qui veule progresser un temps soit peux,de l’humilité ,du travaille correcte ,et avec le mental on doit arrivé a se faire plaisir.
  2. Salut Niko. Tu sais quoi ? Je suis un fou de course à pied mais depuis quelques mois, je croise avec la natation et l’elliptique. Et comme toi, ma course à pied est meilleure, de même que le plaisir et la récup. Pour ce qui est du crawl, c’est vraiment technique. Tu as pris un coach dès le début ? Du coup, j’ai acheté le bouquin de Solarberg mais tout seul, c’est peut-être insuffisant quand on débute. Est-ce que ta natation remplace ton endurance fondamentale en CAP ? En tout cas, ton témoignage motive. Allez zou, j’y retourne. Christophe.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here